LA LETTRE D'INFORMATION
#2 - Mars 2020
Édito
 
Bonjour à toutes et à tous,
 
Tout d'abord, je tiens à vous adresser tout mon soutien en cette période plus que tumultueuse. Nous n'avons de cesse de le répéter au sein du réseau, la santé est la première des priorités et nous en faisons plus que jamais la triste expérience. Je vous souhaite à tous et à toutes beaucoup de courage dans cette épreuve.  
 
Quitte à être confinés, profitons-en pour prendre connaissance des dernières actualités du réseau. Aussi, la lettre d'info ÎSEE refait son apparition pour partager les productions issues du colloque sur l'exposition des jeunes enfants aux polluants ainsi que celles de de l'atelier sur l'achat responsable. Nous reviendrons par ailleurs sur les dernières avancée des projets du réseau et vous pourrez découvrir Hermeline Edouard de l'association Avenir Santé, l'une de nos membres. Compte tenu des circonstances exceptionnelles, cette lettre a été amputée de son agenda des événements dont les dates sont plus qu'incertaines. Je vous souhaite une très bonne lectrure.
 
Prenez soin de vous et de vos proches, 
 
Bien à vous, 
 
 
Célia Colombier,
Animatrice du réseau ÎSÉE,
Observatoire régional de santé ÎdF,
L'Institut Paris Region
Evénements du réseau
 
 
Actes du colloque
"Pour un environnement favorable à la santé du jeune enfant" 
 
 
Présentation & restitution 
"Atelier #2 : Achat responsable"
 
 
 
Projets en cours du réseau 
État des lieux des formations et actions éducatives en santé environnementale
 
 
En savoir plus
Conception et diffusion d'un kit de sensibilisation des professionnels de santé à la qualité de l'air intérieur
 
 
 
En savoir plus
Zoom sur un membre du réseau
Hermeline Edouard, Avenir Santé
 
Hermeline Edouard est la coordinatrice prévention de l’antenne Île-de-France d'Avenir Santé, elle organise l’ensemble des projets en milieux festifs, dont le projet environnemental sur la prévention des risques auditifs. La formation des intervenants, la mise en place d’actions en direction des publics jeunes et la représentation de l’association auprès de certains partenaires font partie de ses missions.
 
Découvrir Avenir Santé Île-de-France
 
 
Quelles sont les activités d'Avenir Santé en matière de santé environnementale ?
 
Depuis 1998, Avenir Santé s’engage pour la santé des jeunes par des actions de prévention menées en leur direction. Sur différents thèmes (risques auditifs, addictions, risques routiers), l’association intervient par le biais de jeunes, spécialement formés et accompagnés par ses professionnels salariés.

En Île-de-France, au regard des enjeux forts de santé publique et du soutien de l’ARS, nous avons développé un projet dont l’objectif est de prévenir et de réduire les risques liés à l’audition lors des pratiques festives des jeunes, en intervenant directement auprès des publics concernés et exposés (au cœur des rassemblements festifs). Cette action s'inscrit dans le cadre de l'action 4.2 du PRSE3 à laquelle sont associés le RIF, le CidB et Bruitparif. Aussi, nous agissons via nos jeunes intervenants, des volontaires en service civique (formés sur une durée d’un mois et présents à l’association sur 10 mois, à raison de 26 heures par semaine).
 
Nous rencontrons les jeunes sur des espaces fixes de prévention ou en déambulation via des démarches « d’aller-vers » adaptées aux publics s’exposant davantage aux risques. Grâce à de nombreux outils participatifs, il s’agit d’amener les jeunes à prendre consciences des risques, pour les réduire et mieux se protéger (avec notamment les protections auditives). Chaque action est préparée en amont avec les organisateurs de l’événement concerné, de manière à ce qu’ils favorisent aussi la santé auditive des participants à leur événement.

Avenir Santé s'engage pour la santé des jeunes au sens large, pourquoi avoir intégré la dimension environnementale dans vos actions de prévention ?

Les risques auditifs constituent un enjeu majeur de santé publique chez les adolescents et les jeunes adultes : ces derniers « consomment » de plus en plus de musique et de son, dans des conditions parfois dangereuses, sans toujours se protéger. Ainsi seulement un tiers des jeunes de 15-34 ans admet porter des protections auditives face à des situations de volume sonore excessif (par exemple lors de concerts ou de festivals), tandis que la moitié des 18-24 ans déclare ressentir ou avoir déjà ressenti des acouphènes.

Pourquoi avoir rejoint le réseau ÎSÉE ?

Nous avons à cœur de pouvoir faire partie d’un réseau d’acteurs, engagés comme nous sur les thématiques de santé environnementale. Nous apprécions la perspective de pouvoir mettre en commun, avec les autres membres du réseau, nos idées et de pouvoir, peut-être, créer de nouveaux partenariats.
 
 
En savoir plus sur le réseau 
Evénement à confirmer
 
 
 
Twitter
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur L'Institut Paris Region.
 
 
 
© 2019 Isée